Image du 5 avril 2016





Avec le beau temps qui revient, les oiseaux aussi commencent leurs migration. Il y a par contre certaines espèces qui ne viennent jamais nous voir plus que dans les zoo.

Les flamants roses constituent une espèce grégaire, vivant en groupes comptant souvent plusieurs centaines à plusieurs milliers d’individus.

Leur plumage, à qui ils doivent leur nom, est pourtant en grande partie blanc rosâtre, contrairement à l’espèce P. ruber chez qui il est beaucoup plus rouge. Ce sont les couvertures alaires qui, chez le flamant rose, revêtent une couleur rose intense, avec des rémiges primaires et secondaires noires. Le bec, unique parmi les oiseaux, est courbé et sa morphologie permet la filtration de la vase et de l’eau. Il est rose également, avec la pointe noire. Les pattes, longues et fines, sont roses chez l’adulte. Leur couleur vient des pigments caroténoïdes présents dans les algues et les crustacés qu’ils consomment. Ces pigments sont principalement la canthaxanthine,la phoenicoxanthin et l’astaxanthine.

Un dimorphisme sexuel de taille est observé chez cette espèce, les femelles étant en moyenne plus petites que les mâles. Le cri ressemble à celui d’une oie. Le flamant rose dort debout sur une ou deux pattes, la tête cachée sous une aile. À cause de leur taille, les flamants doivent prendre quelques mètres d’élan pour décoller des eaux. Erratiques (Balade autour de la méditerranée), ils volent en formation, en gardant cou et pattes étirés. Les battements d’ailes, puissants et réguliers, les propulsent à 60 km/h sur des étapes de plusieurs centaines de kilomètres.Il faut mettre des choses sur se qu’il fait en hiver.

————————————————————–

Flamant difficulté 3/5

Obtenez gratuitement l’image :

Téléchargez/Download

Ce coloriage provient de la collection de (shutterstock.com)


Populaire en ce moment